Contactez-nous 0954587836
 
Liens commerciaux
 
 
 
 
 
 
 
 
 




George WASSOUF le 9 avril 2011 au Zénith de Paris

 EXCEPTIONNELLE GEORGE WASSOUF en concert au Zénith de Paris le 9 avril 2011

"Le sultan de la chanson orientale

Dans le paysage musical arabe, en général, et libanais, en particulier, c’est George Wassouf, qui exprime le mieux les émotions du déchirement communautaire, sans les allusions directes de ses aînés, et de l’amour fou.

Né le 23 décembre 1961 à Kafroun, près de la grande et prospère ville de Homs, en Syrie, au sein d’une famille chrétienne, George a commencé à chanter à l’âge de 10 ans et sa voix, qui montait alors très haut dans les aigus, a vite fait de séduire un premier auditoire local, à l’occasion de prestations dans les fêtes de mariages et quelques soirées privées.

A 12 ans, celui qui se définit déjà comme un « enfant miraculeux » est remarqué par le fameux producteur George Yazbek et 4 ans plus tard, il s’installe à Beyrouth, où il devient rapidement la coqueluche du public. Un de ses premiers succès « Al Hawa Sultan » (l’amour souverain) le propulse vers les premières marches du podium et lui vaut l’appellation, qui ne l’a jamais quitté, de « Sultan du tarab », le dernier mot renvoyant à l’extase ressentie à la fois par l’interprète et l’auditeur à travers une chanson. Et des chansons à succès, George en a enregistrées au fil de près de 40 albums, à l’enseigne de « Kalame Ennas » (les paroles des autres), « Laïl al Aâchiqine » (la nuit des amoureux), « Law Newit » (si j’avais cru et prévu) ou « Zamane al Ajayeb » (le temps de l’extraordinaire). A ses débuts, d’aucuns lui avaient reproché d’être trop…moderne ! Il avait répliqué par des albums-hommages à Oum Kalsoum, dont il reste un fervent admirateur, et à Warda, histoire de rappeler qu’il connaît très bien ses classiques.

Sympathique, affectueux, Abou Wadiî (le père de Wadiî, en référence à l’un des trois enfants qu’il a eu d’un mariage avec une femme originaire de Sierra Leone) est une magnifique bête de scène. C’est sur les planches qu’il donne le meilleur de lui-même avec fougue, talent et générosité, et une voix complètement muée, devenue cassée et bluesy, terriblement persuasive et troublante, sur fond d’orchestration traditionnelle, ponctuée parfois par un saxo ou une guitare électrique.. Il est le plus fédérateur et le plus rassembleur des chanteurs arabes actuels et son immense popularité va au-delà des tranches d’âge et des classes sociales. Il attire les foules dans tout le monde arabe (il a fait, notamment, sensation aux festivals de Carthage et du « Mawazine » de Rabat), mais également dans divers pays européens et aux USA. Il lui manquait la France , où il peut compter sur des milliers de fans, et c’est chose faite grâce à Meganet Production, première société d’événementiel arabe en Europe, qui y travaillait depuis de longues années.

C’est dire que George Wassouf, et sa musique contenant divers ingrédients, à la manière d’un délicieux mezzé syro-libanais, symbolise, avec son énergie, son art du « tarab » et sa décontraction, cette manière toute libanaise d’être en phase avec un monde en mouvement tout en ne reniant en rien le miel du passé"

Article de Rabah Mezouane.

Réservation Infoline:

01 43 46 82 88


 




Nos partenaires


Liens utiles


INFORMATIONS LEGALES
Conditions d'utilisation  -  Mentions légales  -  Informations

Services