Contactez-nous 0954587836
 
Liens commerciaux
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


ANDI Investissement
ANDI Investissement

RefSrv154
Catégories: Investissement, Entreprise
Ami ANDI Investissement Veuillez vous connecter en cliquant ici, pour devenir son contact.

Description succincteANDI Investissement
Algérie

154 milliards de dinars investis en 2004
Depuis la promulgation de la nouvelle loi sur l'investissement en 2001, date de la création de l'Agence nationale du développement de l'investissement (ANDI), il a été investi à ce jour en Algérie la somme de 2 milliards de dollars.




Description détailléeANDI Investissement

Algérie

154 milliards de dinars investis en 2004


Depuis la promulgation de la nouvelle loi sur l'investissement en 2001, date de la création de l'Agence nationale du développement de l'investissement (ANDI), il a été investi à ce jour en Algérie la somme de 2 milliards de dollars.

Un montant important qui témoigne des facilitations et simplifications des procédures d'investissement national ou étranger apportées par ce nouveau dispositif, explique le responsable de l'agence.

Invité au Forum de l'ENTV, le directeur général de l'ANDI, Abdelmadjid Baghdadli, a déclaré hier que les 7 guichets uniques décentralisés ont reçu près de 23 000 visiteurs et 3 384 projets d'investissement sont déclarés pour l'exercice 2004, dont 105 projets étrangers et 43 projets en partenariat et ce, pour un montant d'investissement de l'ordre de 154 milliards de dinars.

Le nombre d'emplois procurés par ces projets s'élèverait, selon notre interlocuteur, à 74 000 postes de travail.
Sur l'ensemble des projets déclarés, M. Baghdadli a relevé que 25% des projets sont liés à l'extension des capacités d'investissement.

Il a tenu à souligner également que la grande part des projets déclarés relève du secteur du bâtiment (BTPH), un secteur en pleine expansion, dont le redémarrage a été propulsé par les grands projets lancés par l'Etat telles la réalisation de 1 million de logements à l'horizon 2010, la réalisation de l'Autoroute Est-Ouest, etc. Concernant les projets d'investissement qui sont réalisés depuis la promulgation de la nouvelle loi, l'interlocuteur annoncera le nombre de près de 6 600 projets.

A une question sur le rejet des demandes d'investissement dans le domaine des minoteries et celui des briqueteries, le premier responsable de l'agence indiquera qu'il est du ressort de l'ANDI de prévenir le promoteur sur les risques de saturation du marché national. "Pour ce qui est de ces deux créneaux, l'Etat, dans le cadre de la privatisation des 1200 entreprises, a mis en vente des minoteries et des briqueteries. Ça ne sert à rien d'en construire d'autres ! ", a-t-il argumenté.

Les questions des promoteurs qui ont suivi l'intervention de M. Baghdadli ayant trait au bilan chiffré réalisé par son organisme dans le cadre de la loi de 2001 ainsi que sur le contenu du nouveau code de l'investissement, ont concerné exclusivement la transparence dans l'octroi des avantages d'exploitation aux investisseurs, préoccupation majeure des promoteurs nationaux et étrangers présents au Forum. A cet effet, M. Baghdadli rappellera que l'agence est un organisme d'Etat qui est dépositaire d'une loi.
"Nous exécutons cette loi dans la transparence et la décision d'octroi d'avantages d'exploitation délivrée par l'agence après que le Conseil national d'investissement ait donné son aval", a-t-il répondu.
Sabrina Bouras
Publié en 2005


 
 
 
     Envoyer ce service à un(e) ami(e)


Nos partenaires


Liens utiles


INFORMATIONS LEGALES
Conditions d'utilisation  -  Mentions légales  -  Informations

Services