Contactez-nous 0954587836
 
Liens commerciaux
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Partenariat Franco-Algérien
Partenariat Franco-Algérien

RefSrv141
Catégories: Maghreb, Algérie, Economie Orientale du monde arabe entreprise societe orientale arabe banque islamique entreprise, Investissement, Partenariat, Société
Ami Partenariat Franco-Algérien Veuillez vous connecter en cliquant ici, pour devenir son contact.

Description succinctePartenariat Franco-Algérien

Partenariat franco-algérien
De grandes opportunités d'affaires dans l'agro-alimentaire
La recherche d'un partenariat efficace capable d'accroître les moyens de production du secteur agroalimentaire en l'Algérie, à même de stimuler la croissance, est exprimée par les responsables de la SGP Agral, pour garantir ainsi la disponibilité sur le marché de produits jugés de première nécessité, tels que le lait, l'huile et le sucre.


Description détailléePartenariat Franco-Algérien

Partenariat franco-algérien

De grandes opportunités d'affaires dans l'agro-alimentaire
La recherche d'un partenariat efficace capable d'accroître les moyens de production du secteur agroalimentaire en l'Algérie, à même de stimuler la croissance, est exprimée par les responsables de la SGP Agral, pour garantir ainsi la disponibilité sur le marché de produits jugés de première nécessité, tels que le lait, l'huile et le sucre.

Le numéro du mois de juin de la revue mensuelle économique Lumières d'Algérie que dirige Pierre Mourlevat, chef de mission économique de l'ambassade de France en Algérie, rapporte des résultats macroéconomiques positifs réalisés dans différents secteurs d'activité à l'ombre des grandes réformes menées par les pouvoirs publics. Une revue mensuelle destinée aux entreprises françaises désireuses de s'implanter ou d'investir en Algérie, elle s'inscrit dans le cadre de la coopération algéro-française basée sur les échanges d'information économiques entre les deux pays.

Dans son éditorial, Pierre Mourlevat rappelle l'excédent commercial réalisé par l'Algérie dans les trois premiers mois de l'année qui est de 5,2 milliards de dollars et l'inflation contenue à + 3,22% en moyenne annuelle.

Il indiquera de plus que le programme complémentaire de soutien à la croissance sur la période 2005-2009 aura un effet d'entraînement sur l'activité du fait que le ministère des Finances prévoit ainsi une croissance annuelle moyenne du PIB de l'ordre de 5,7% sur la même période. Il soulignera en outre qu'en raison de la surabondance de la ressource en dinar, l'objectif fixé par la politique économique du pays serait le désendettement.

Concernant le chapitre relatif à la présentation d'une SGP, la société de gestion des participations de transformation agro-alimentaire semble intéresser en premier lieu les entreprises françaises.

Constituée de trois groupes industriels importants, à savoir le Groupe Giplait pour le lait et ses dérivés, le groupe ENCG (Corps Gras) des huiles et matières grasses et le Groupe Enasucre de raffinage du sucre roux, la SGP Tragral se trouve cette année en difficulté financière du fait d'une baisse substantielle des chiffres d'affaires 2004 des trois groupes de près de 30% par rapport à l'exercice 2003, ainsi une déstructuration financière, avec un découvert bancaire abyssal, un équipement souvent désuet et obsolète, non performant et une impossibilité d'accès aux crédits bancaires.

Ce créneau s'avère très porteur dans un pays comme l'Algérie où la facture alimentaire s'avère très lourde et les opérateurs français devraient s'y intéresser. Ainsi il est exprimé dans ce chapitre le souhait des pouvoirs publics de trouver des partenaires "capables d'accroître l'efficacité des moyens de production, à même de stimuler la croissance (..) pour garantir ainsi la disponibilité sur le marché de produits jugés de première nécessité, tels que : le lait, l'huile et le sucre".

L'on informera à cet effet les entreprises françaises intéressées par ce créneau que les appels d'offres internationaux publiés par la presse algérienne sont quotidiennement listés et transmis à Ubifrance par la Mission économique.

Par ailleurs, il est indiqué qu'une délégation française s'est rendue récemment dans la région de AÏn Defla (120 km à l'ouest d'Alger) pour effectuer une visite de travail. Une inspection organisée par la Fédération Nationale française de Plants de pommes de Terre Fnpppt et le CNIFT et l'ITCMI côté algérien pour s'enquérir des résultats de l'expérimentation d'une vingtaine de variétés de semences françaises.

On apprend en outre que le Président de la Chambre agricole de Aïn Defla a encouragé les représentants d'entreprises françaises à renforcer les liens et échanges entre les deux pays, tant sur le plan technique que scientifique.
Sabrina Bouras


 
 
 
     Envoyer ce service à un(e) ami(e)


Nos partenaires


Liens utiles


INFORMATIONS LEGALES
Conditions d'utilisation  -  Mentions légales  -  Informations

Services