Contactez-nous 0954587836
 
Liens commerciaux
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Tigzirt sur Mer
Tigzirt sur Mer

RefSrv650
Catégories: Algérie, Kabylie
Ami Tigzirt sur Mer Veuillez vous connecter en cliquant ici, pour devenir son contact.

Description succincte


Tigzirt @ Tigzirt ("Îlot" en berbère) est une ville côtière de Kabylie (Algérie) se situant à 125km à l’Est d’Alger et à une heure de route de Tizi-Ouzou, chef lieu de la wilaya.





Description détaillée


Tigzirt @ Tigzirt ("Îlot" en berbère) est une ville côtière de Kabylie (Algérie) se situant à 125km à l’Est d’Alger et à une heure de route de Tizi-Ouzou, chef lieu de la wilaya. La commune de Tigzirt d’une superficie de 45 Km² est limitée au nord par la mer méditerranée, à l’Est par la commune d’Iflissen, à l’Ouest par la commune de Mizrana et enfin au Sud par la commune de Makouda et celle de Boudjima.



L’atout touristique majeur de Tigzirt est sans doute la beauté de ses paysages, le plus célèbre de ces derniers est l’îlot se trouvant à quelques dizaines de mètres de l’ancien port et qui a donné son nom à la ville. La ville possède aussi d’autres merveilles dont des ruines romaines car Tigzirt est fondée sur la partie Sud d’une ancienne ville romaine appelée Iomnium. Il n'existe aucune structure archéologique datant de cette période à Tigzirt, cela n'exclut pas l'ancienneté de l'urbanisation de la région: quelques structures archéologiques à Taqsebt remontent au II siècle avant J.C.



La première structure d'occupation Romaine à Tigzirt est un casernement qui remonte au II siècle après J.C. Ce dernier témoigne d'une période de troubles dans la région située entre VOLUBILIS au Maroc et JIJEL en Algérie, ce qui a engendré le déplacement de l'Empereur ANTOINE LE PIEUX en Afrique du Nord pour étouffer cette grande révolte.



 Il nous reste de cette période l'Enceinte de Tipaza, le casernement de Tigzirt ainsi que les réfections des enceintes de Cherchell, Bougie (Bgayet) et Ziama-Mansouria. Une fois la paix rétablie, la population locale établit des relations avec la garnison du casernement; ce qui a permis le passage de l'établissement militaire à un village civil géré par des magistrats nommés par les autorités de RUSUCURU (Dellys).



 Cette période a vu la naissance de "maisons riches" appartenant aux notables de Dellys (la maison de JULIUS FELIX). Vers le début du III siècle après J.C, l'agglomération a connu une grande période de stabilité qui a permis l'extension et le développement de son tissu urbain: construction de CARDO, place dallée, Temple du Génie. C'est ainsi qu'elle obtient son autorité administrative et le statut de municipe Romain (la ville est gérée par un conseil élu au sein de sa population). On ne connaît du IV siècle après J.C. que la construction d'une église Chrétienne à l'emplacement de la Basilique actuelle. On ne dispose pour le moment d'aucun indice ou document nous renseignant sur le sort de cette ville.



L'occupation Byzantine vit l'agrandissement et l'embellissement de l'ancienne église Romaine transformée en grande Basilique, mais cet élan urbanistique fut vite brisé: des événements historiques encore inconnus amenèrent la population de cette ville à abandonner une grande partie de la cité antique et à construire une grande citadelle prés du Temple dont les murs furent bâtis avec des matériaux ramenés de la grande Basilique, ainsi qu'une église à l'Ouest de la place dallée. Mais très vite, la partie méridienne de cette citadelle est à son tour abandonnée.



Une nouvelle enceinte est construite autour de la presqu'île. Elle entoura uniquement le cartier du Temple. A première vue, au VIII siècle après J.C, le site n'a pas connu l'occupation des Musulmans, ce n'est que plus tard que la ville renaît: certains indice archéologiques prouvent l'occupation souhaitée au XI siècle, quoiqu'aucun historien Arabe n'ait cité le nom de cette cité. De longs siècles suivirent cette renaissance jusqu'à l'établissement du village fondé en 1888 par les Français. Tigzirt est une des régions qui ont eu l'honneur de jouer un rôle prépondérant pendant la lutte de Libération Nationale.        

Par Mohammed Amrous




 
 
 
     Envoyer ce service à un(e) ami(e)


Nos partenaires


Liens utiles


INFORMATIONS LEGALES
Conditions d'utilisation  -  Mentions légales  -  Informations

Services