Contactez-nous 0954587836
 
Liens commerciaux
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Tizi Ouzou La laiterie Matinale
Tizi Ouzou La laiterie Matinale

RefSrv148
Catégories: Société, Entreprise
Ami Tizi Ouzou La laiterie Matinale Veuillez vous connecter en cliquant ici, pour devenir son contact.

Description succincteTizi Ouzou

La laiterie Matinale détient 30% de parts du marché
"Pour un début, nous produisons près de 15 à 18 000 sachets par jour, c'est selon la demande, mais nous comptons augmenter notre production une fois le matériel roulant réceptionné dans les mois à venir", nous a déclaré M. Chabane




Description détailléeTizi Ouzou

La laiterie Matinale détient 30% de parts du marché
"Pour un début, nous produisons près de 15 à 18 000 sachets par jour, c'est selon la demande, mais nous comptons augmenter notre production une fois le matériel roulant réceptionné dans les mois à venir", nous a déclaré M. Chabane

Créée au moment où la pénurie de lait commençait à se faire sentir dans cette région, l'industrie Matinale a placé son produit le 1er avril 2005 avec comme coût d'investissement pour la réalisation de ce projet estimé pour 8,5 milliards de centimes.

Avec le lancement commercial du lait Matinale de la toute récente usine privée que dirige Hamid Chabane, les besoins de la région de Tizi Ouzou qui n'étaient pendant longtemps couverts que partiellement par deux entreprises, une privée, Pâturage et l'autre publique sise à Draâ Ben Khedda, seront désormais entièrement couverts. C'est un créneau porteur pour cette région.

La toute récente laiterie Matinale, sise à la sortie de la ville de Tizi Ouzou, dont les produits sont le lait pasteurisé et le lait fermenté, arrive aujourd'hui à obtenir un taux de pénétration du marché kabyle estimé à 30% de la demande. Un produit de qualité, comme nous l'avons constaté, proposé au prix d'usine à 23,30 dinars. Soit le même prix proposé aujourd'hui par ses deux concurrents.

"Pour un début, nous produisons près de 15 à 18 000 sachets par jour, c'est selon la demande mais nous comptons augmenter notre production une fois le matériel roulant réceptionné dans les mois à venir", nous a déclaré M. Chabane lors d'un entretien qu'il nous a accordé mercredi dernier. Ambitieux et optimiste, Hamid Chabane en tant que nouveau chef d'entreprise se descerne un grand satisfecit quant à la mise sur pied de ce projet qu'il projette déjà, entendre par là sa fabrique de production de dérivés du lait.

"C'est grâce aux autorités locales de Tizi Ouzou et notamment la Banque nationale d'Algérie (BNA) de Tizi Ouzou qui nous a facilité l'accès au prêt bancaire.? L'extension de cette usine se fera, selon le premier responsable de Matinale, dans 5 à 6 mois, autrement dit après la réception d'autres équipements pour la production du camembert pour un second temps.

Nous apprenons, en outre, qu'il s'agit là d'une usine dont la capacité de production est de 60 000 litres par jour, fournie par la firme italienne de renom Alteco dont le président-directeur général est Sebatiano Ceraci. Le fournisseur de l'Algérie qui a équipé depuis le début du processus de la relance économique la plupart des entreprises nouvelles dont l'activité commerciale relève du domaine de l'agro-alimentaire.
L'usine a été installée sur une assiette de terrain du patrimoine familial. Un problème de moins pour M. Chabane qui nous informe que la bâti lui a coûté 1,5 milliard de centimes et le coût des équipements de dernières technologies, ultramodernes est de 7 milliards de centimes. Il faut signaler que c'est une industrie laitière construite selon les normes internationales et même le carrelage se veut antiacide et alimentaire. "A lui seul, le carrelage m'a coûté 1,5 milliard de centimes.

Les avaloirs sont en inox, les fenêtres en aluminium, des chariots électriques et sans citer la chaudière, l'homogénéisateur dont la fonction est de diminuer la dimension des globules de la matière grasse, une bâche à eau alimentée par un forage, une surface de stockage de matières premières de 250 m2", déclare M. Chabane. Il est à noter que le lait pasteurisé à sa sortie en produit fini est à une température de 1,5°, il peut donc tenir jusqu'à 21 jours.

La jeune industrie Matinale emploie pour l'heure 21 jeunes diplômés dont la plupart sont des femmes. En attendant l'utilisation optimale de cette usine, M Chabane compte contribuer à l'absorption du chômage dans cette région avec le passage à trois équipes, soit 3x8.
Sabrina Bouras



 
 
 
     Envoyer ce service à un(e) ami(e)


Nos partenaires


Liens utiles


INFORMATIONS LEGALES
Conditions d'utilisation  -  Mentions légales  -  Informations

Services